Menu
Vous voulez dire...
Suggestions de produits

La laine mouton

Origines et conseils d'entretien

La laine classique la plus répandue provient de la toison du mouton.
Une fois la laine tondue sur le mouton, elle est triée, lavée, cardée et filée. Elle peut être traitée et teintée afin d’obtenir sa couleur finale. Puis elle est conditionnée sous forme de pelotes, pour être prête à l’emploi ! La laine de mouton est très souvent mélangée à d’autres fibres synthétiques ou naturelles, pour la rendre plus souple ou plus douce.
La fibre de la laine de mouton est à la fois épaisse et légère, bouclée et souple. Ses capacités thermiques sont telles qu’elle peut même être utilisée en tant qu’isolant dans le bâtiment. Elle est aussi reconnue pour ses capacités d’absorption de l’humidité, et est de ce fait utilisée pour la literie

Voir les fils contenant de la laine mouton

Voir toutes les laines phildar

Chouchoutez votre tricot !

La laine de mouton est plutôt résistante et supporte un lavage en machine, à basse température (pas plus de 30°C).
Privilégiez néanmoins le mode délicat et placez votre tricot dans un filet avant le lavage en machine. Pour éviter tout risque que votre vêtement déteigne, lavez le seul la première fois.
Il existe des lessives dites «spécial laine» idéalement conçues pour respecter ses fibres délicates.
La laine absorbant beaucoup d’humidité, le séchage est une étape délicate à ne pas négliger, au risque que votre vêtement se déforme. Etendez le sur un cintre ou, mieux, faites-le sécher à plat.