Menu
Vous voulez dire...
Suggestions de produits

Mon premier modèle

Comment faire des augmentations sans prise de tête ?

Le tricot est un loisir créatif aux multiples possibilités et vous pouvez réaliser plein de petits ouvrages, snood, mitaines, déco, sans avoir à passer par l’étape « augmentations de mailles ». Oui mais, voilà, un jour et sans doute très vite, vous allez avoir envie de tricoter des modèles encore plus funs et plus élaborés.

Ajouter à mes favoris
Augmentation

Tricoter un joli chandail pour parader en ville ? Ou une veste tube ultra tendance ? Là, en effet, savoir réaliser des augmentations pour tricoter les manches sera indispensable !
Pour faire simple, réaliser une augmentation veut dire : ajouter des mailles. Il faut donc bien compter les mailles des rangs et pour le reste, ce n’est pas si difficile que ça, vous allez voir, on vous explique les 2 méthodes dans cet article !

Augmenter les mailles d’un rang, la méthode easy

Pour cette 1ère technique d’augmentation de mailles en début ou fin de rang, on parle de tricoter 2 mailles dans une. Des mots qui peuvent paraître effrayants alors que dans la réalité, augmenter des mailles d’un rang revient simplement à tricoter une maille envers / une maille endroit. Vraiment, cette technique n’est pas bien compliquée, vous allez voir !

Regardez le tuto vidéo tricot Phildar pour apprendre à augmenter les mailles d’un rang tranquillement :

Étape 1

etape1

Donc, comme on vous le disait, pour augmenter, on doit tricoter 1 maille à l’endroit, puis la suivante, à l’envers. Commencez par tricoter à l’endroit la maille de l'aiguille gauche, mais sans la laisser tomber de l'aiguille. Surtout pas !

Étape 2

etape2

Quand l'aiguille droite est sur l'aiguille gauche, ramenez le fil vers vous en le passant entre les 2 aiguilles.

Étape 3

etape3

Tricotez une nouvelle fois cette même maille mais à l'envers.

Étape 4

etape4

Pour finir l’augmentation, on laisse tomber la maille de l'aiguille gauche. Ainsi, 2 nouvelles mailles sont passées sur l'aiguille droite.

Voilà ! Vous avez fait une augmentation comme un champion ! Vous pouvez tricoter tout le reste du rang normalement.

Astuce Phil’Académie : si vous devez tricoter les mailles suivantes à l'endroit, n'oubliez pas de replacer le fil de l'autre côté, en le repassant entre les 2 aiguilles.

Augmenter le nombre de mailles, la technique intercalaire

L’avantage de l’augmentation intercalaire simple, c’est que cette technique évite de créer des mini trous disgracieux entre les mailles augmentées. Très franchement, elle est juste un petit peu plus compliquée, tout en restant quand même à la portée de tous. Alors, pas de stress à avoir, promis !

Étape 1

On commence par piquer l’aguille gauche d’avant en arrière, sous le fil reliant la maille que l’on vient de tricoter à la suivante.

Étape 2

Ensuite, on ramène la boucle et on laisse tomber le brin.
Maintenant, nous allons réaliser une technique augmentation de manches en faisant un « jeté » ! Un peu comme un cowboy avec son lasso, on fait une boucle autour de l’aiguille droite et on ramène le tout à travers celle-ci.
Au rang suivant, tricoter ce dernier en piquant le brin arrière afin de ne pas avoir de trou.
Voilà, c’est augmenté !

Comprendre les augmentations des mailles indiquées sur un patron

Quand le patron d’un modèle tricot, un pull par exemple, vous indique qu’il faut faire sur certains rangs des augmentations, cela se présente comme une formule de math :
ts les 12 rgs : 4 x 1m.
Intrigant, n’est-ce pas ? On vous explique !
Il faut traduire : tous les 12 rangs tricotés, vous devez réaliser cette augmentation de mailles sur votre tricot : 4 x 1 maille.
En clair, vous devez augmenter les mailles de chaque côté au moment d’attaquer le 13ème rang. Vous tricotez donc 2 mailles supplémentaires, au début et à la fin de ce rang. Puis, c’est reparti pour 11 rangs avec ce même nombre de mailles augmentées.

Ma fiche memo tricot
Faire une augmentation revient à augmenter la largeur de son tricot.
Les 2 méthodes universelles utilisées par les tricoteuses du monde entier sont :
  • tricoter 2 mailles dans une, la méthode la plus facile mais qui peut créer des petits trous.
  • la technique de l’augmentation intercalaire qui évite de créer des espaces entre les mailles mais qui est un chouïa plus sophistiquée.
Pour votre prochain ouvrage, choisissez la technique d’augmentation tricot qui vous sied le mieux et suivez à la lettre votre patron !

Suivant où vous en êtes arrivé dans votre apprentissage du tricot avec Phildar, vous pouvez soit :

Découvrez les autres articles du même thème "Mon premier modèle"