Menu
Vous voulez dire...
Suggestions de produits

Mon premier modèle

J'assemble et je couds

Nous voilà arrivés à cette étape cruciale de la finalisation, l’avant dernière avant de pouvoir montrer votre merveille à la terre entière ! Comme il existe beaucoup de modèles tricot différents, nous allons vous apprendre plusieurs techniques de finalisation pour que vous soyez capable de terminer n’importe quel ouvrage tricot !

Ajouter à mes favoris
Assemblage et coutures

Bon nombre d’ouvrages ne se tricotent pas d’une seule pièce. Vous tricotez chaque morceau séparément, puis vous assemblez chaque partie du tricot avec des coutures discrètes.
Dans l’ordre, pour les vêtements, on commence d’abord par les épaules, les côtés du corps, puis les manches et les encolures (si besoin).
D’ailleurs, pour les modèles snood par exemple, même si on pense ne tricoter qu’un seul morceau, vous vous apercevrez que souvent, on a quand même besoin de faire une couture de finition.
Rassurez-vous, pas besoin d’être un pro de la couture pour y arriver. A la Phil’Académie, il nous tient à cœur de faire du tricot un loisir créatif simple et accessible. Voici nos conseils pour assembler un tricot parfaitement !

Rentrer les fils

La première étape de finalisation consiste à masquer à l’intérieur du tricot les excédents de fils.
Changement de pelote, de couleurs ou simple tricot arrêté, sur tous les ouvrages, il y a des fils à cacher.
Pour cette opération, on utilise une aiguille de couture pour tricot que l’on appelle aiguille à laine.

Aiguilles à laine

Rentrer les fils, comment ça se passe exactement ?
On travaille sur l'envers de l’ouvrage pour cacher les fils sur l’envers du tricot, la partie qui ne se voit pas.
On enfile l’extrémité du fil sur l'aiguille à laine, on glisse dans les mailles lisières sur quelques centimètres, puis on coupe !
Certains tricoteurs conseillent également de faire passer le fil plusieurs fois dans les mailles en zigzagant. But de l’opération, s’assurer que ces surplus de fil ne se fassent jamais la malle !
Avant de rentrer dans le détail des techniques de l’assemblage, cet autre accessoire couture et broderie dont vous avez besoin, ce sont les épingles. Elles vous aident à maintenir votre tricot en place. Un indispensable.

La couture point arrière pour assembler les épaules

Schéma 1

Cette technique de finalisation se fait sur l'envers du tricot.
Sur votre plan de travail bien plat, commencez par placer les 2 parties à assembler endroit contre endroit. Fixez avec des épingles pour que rien ne glisse.
Puis, piquez l'aiguille sous le tricot pour la faire ressortir au-dessus dans la 2ème maille.
Repiquez dans la 1ère et en passant sous le tricot et ressortez dans la 3ème. Repiquez dans la 2ème, ressortez dans la 4ème et ainsi de suite, jusqu’au bout du rang. Facile !

Astuce Phil’Académie : continuez ce mouvement régulier en piquant votre aiguille à laine au plus près des bords. Ainsi, la couture toute entière ne se verra quasiment pas !

Un dernier petit détail : on utilise aussi beaucoup cette couture de finalisation pour l’assemblage des lisières des manches quand les augmentations sont faites au bord (dans le jacquard par exemple) ou pour les emmanchures de manches montées. On voit ça un peu plus bas, ne vous inquiétez pas !

La couture invisible en tricot

Imaginez que vous venez tout juste de finir un joli pull pour cet hiver… Quand c’est le premier, on est juste super fier ! Ça serait dommage que vos coutures soient apparentes quand vous levez les bras, n’est-ce pas ? Rien de pire pour gâcher une chemise ou un vêtement coquet !
Alors, pour ne pas saboter votre ouvrage, les deux morceaux sont assemblés avec des coutures invisibles de chaque côté.
Voici un tuto vidéo pour apprendre la technique comme si vous étiez en atelier couture et tricot :

Dans le détail, cela donne ça :

Schéma 2

Placez côte à côte les 2 morceaux, endroit au-dessus. Une couture invisible se fait toujours sur l'endroit du tricot.
Fixez avec des épingles si besoin.
Comme sur le schéma, en piquant toujours à 1 maille de chaque lisière, passez sous le fil qui relie 2 mailles à droite puis sous le fil qui relie 2 mailles à gauche en vis-à-vis.

Schéma 3

Continuez de cette façon, à chaque rang, en faisant des points lâches pendant 3 à 4 cm. Tirez doucement sur le fil pour resserrer les points et rapprochez les bords…
MAGIE ! La couture devient invisible !
Voilà, il ne reste plus qu’à recommencer ces 2 étapes sur toute la hauteur des morceaux à assembler.

En tricot, la couture invisible, ce n’est pas que pour les côtés ! Non, on l’utilise aussi pour fermer les manches et les emmanchures raglan, les bandes de côtes en long et les poches plaquées.

Pour les manches, on mixe les 2 techniques arrière et invisible !

Etape préparatoire : avant de poser les manches autour des emmanchures, il faut coudre les lisières ensemble. Pour ce faire, on commence par plier la manche dans le sens de la longueur et on coud les lisières entre elles jusqu’à la fin des augmentations.
Puis, c’est bon, on peut poser les manches autour des emmanchures.
Il existe plusieurs types de manche et pour chacune, une méthode de finalisation, on vous explique tout !

Pour les manches montées

Schéma 4

Schéma 5

Cette forme de manche est prévue pour s’insérer dans l'emmanchure du vêtement. Vous avez normalement pris soin de tricoter en faisant des augmentations et diminutions. Tout doit s’imbriquer parfaitement comme dans un puzzle.
Pour la couture de finalisation, mettez à l'extérieur l'envers du corps et l'endroit de la manche.
Puis, placez une épingle au milieu du haut de la manche et une épingle de chaque côté à mi-hauteur de la partie à coudre de cette manche.

Rajoutez encore une épingle de chaque côté au milieu de l'emmanchure. Ces dernières vous serviront de repères.
Placez la manche dans l'emmanchure et épinglez les deux lisières ensemble en faisant correspondre les repères de la manche avec ceux de l'emmanchure.
Epinglez tout autour de l'emmanchure en répartissant bien le tricot.
Une fois que toutes vos épingles « marques repères » sont placées – c’était le plus long – il ne vous reste plus qu’à coudre le tout à point arrière sur l'envers.

Pour les manches tubes

Schéma 6

Ici, le montage est un peu différent.
Comme pour les autres formes, vous devez commencer par les épaules, mais avant de coudre les côtés du corps puis les côtés des manches, il faut d’abord épingler le rang de rabat des manches entre les repères.
Si tout va bien d’ailleurs, ceux-là, les repères pour emmanchures, vous les avez déjà placés pendant le tricotage…
Si c’est bien le cas, vous devez maintenant coudre votre finalisation soit en faisant une couture à point arrière soit en réalisant un grafting sur lisière.

Vous avez noté le nouveau mot ? Grafting sur lisière ?
No panic, on développe le sujet juste après !

Schéma 7

Le grafting sur lisière se fait, lui aussi, toujours à l'endroit comme la couture invisible.
Soyez attentif à ce point avant de commencer.
La couture en grafting sur lisière sert à assembler des morceaux tricotés dans des sens différents : l'un bordé d'une lisière (A), l'autre bordé de mailles rabattues (B).

Schéma 8

Comme il existe une différence entre les mailles et les rangs, il faut, côté A, passer de temps en temps sous 2 fils.

Voici comment faire :
Côté A - Commencez par piquer entre les 2 mailles du bord pour passer sous le fil qui relie ces 2 mailles.
Côté B - Piquez votre aiguille dans la 1ère maille au bord et ressortez dans la 2ème maille en passant sous le tricot.
Ensuite, c’est reparti !
Côté A - Repiquez entre les 2 mailles du bord pour passer sous le fil suivant.
Côté B - Revenez dans la 2ème maille et ressortez dans la 3ème.
Continuez ce mouvement en faisant des points lâches pendant 3 à 4 cm.
Enfin, tirez doucement sur le fil pour resserrer les points et rapprocher les bords. A nouveau, la couture devient invisible !

Pour coudre une bande d’encolure ou une bande de boutonnage.
Notre objectif ici est de détricoter pour réassembler élégamment !
Du coup, on utilise les techniques de couture maille par maille à point arrière !

Selon les indications du patron, vous avez tricoté un col normalement puis rajouté quelques rangs pendant quelques centimètres en point jersey avec un fil de laine de couleur différente. Astuce des pros du tricot, 2 rangs peuvent largement suffire !
Pour la finalisation, c’est-à-dire rattacher le col au reste, épinglez le début et la fin de la bande au milieu de l’encolure dos.

Ensuite, en plaçant le rang de montage vers l’extérieur, épinglez le centre de cette même bande au milieu de l’encolure du devant et répartissez le reste de mailles en les épinglant tout autour de l'encolure.
En quelque sorte, on fixe déjà les 2 parties dans la position finale.

Schéma 9
Schéma 10

Attention, ne soyez pas triste de démonter un bout de votre beau travail. Respirez… Et détricotez au fur et à mesure les quelques rangs de jersey faits d’un autre coloris.
Pour finir, on coud les mailles ainsi libérées les unes après les autres à point arrière !
Voilà, vous savez tout, tout, tout !

Ma fiche memo tricot
Avant de finaliser son ouvrage tricot, on vérifie que tous les excédents de fils sont bien rentrés (cachés) sur l’envers du tricot.
Puis, on mixe les techniques en fonction de la partie à assembler : point arrière pour les épaules, coutures invisibles pour les côtés, un mélange des 2 ou du grafting en lisière pour les emmanchures !
Un peu de mathématique pour ne pas se tromper dans le nombre de mailles et tout se passera bien, promis !

Ah mais, votre tricot n’est peut-être pas encore tout à fait fini ? Il ne vous resterait pas quelques boutons à ajouter par hasard ?
Lisez cette fiche conseil tricot pour apprendre les techniques boutonnières faciles !

Découvrez les autres articles du même thème "Mon premier modèle"